Dans la famille de Jérôme LAIR, on joue d’un instrument de père en fils. Il y a ceux qui en ont fait carrière, et ceux qui demeurent passionnés et qui se retrouvent les week-end pour répéter à l’harmonie. Jérôme LAIR joue du tuba.

Chef Jérôme
Dans la famille de Jérôme, on joue de la musique et on se retrouve en famille autour de bons repas avec des produits du terroir car dans cette famille, il y a des paysans. On vit à la campagne.
Bercé dans un monde de paysans musiciens, Jérôme le terrien à l’âme d’artiste, s’oriente vers un instrument d’un autre genre, le piano de cuisine.
Il fera ses études d’hôtellerie-restauration à Saint Nazaire et roulera sa bosse de saisons en saisons en bord de mer ou à la montagne, et Paris, aussi …
Jérôme veut faire un break. Il revient au monde agricole. Le voilà paysan. Ce break durera dix ans avec ses parents. Dix ans pour fonder une famille, Jérôme a deux enfants. Dix ans pour reprendre la musique, dix ans au milieu des champs de blé et de maïs, des vaches, du lait, sans abandonner lajerome-lair cuisine, pour la famille, pour les copains, pour des soirées musicales ! Il l’a dans la peau.
Au bout de dix ans, une décision à prendre, continuer la ferme qui ne lui laisse plus entrevoir le rêve d’une table d’hôte ? ou se laisser porter par un projet fou, se lancer dans des travaux et ouvrir un restaurant …
Le 2 décembre 2010, Le Tablier De Jaurès ouvre ses portes ….